TwitterFacebook

Reset to Default Increase size

 Bradley Commission Papers 2Bradley Commission Papers 1

                         

 

 

 

 

 

 

 

  

David Aldus est le troisième arrière-petit-fils de William Brown Bradley. William fut capitaine dans le 104e régiment de fantassins du Nouveau-Brunswick, levé en 1803 sous le nom de New Brunswick Regiment of Fencible Infantry. Le New Brunswick Fencible Regiment était responsable du service en Amérique du Nord britannique, mais lorsqu'il a été converti en unité régulière de l'Armée britannique en 1811, en tant que 104e Régiment, il était responsable du service sans restriction et se préparait à se rendre en Europe lorsque la guerre de 1812 a éclaté.

Les Américains prévoyaient une offensive majeure pour début printemps 1813. Les Britanniques le savaient et avaient un besoin urgent de renforts pour pouvoir contrer cette menace. Normalement, les renforts arrivaient à Québec par voie du fleuve Saint-Laurent, mais ce parcours était bloqué par la glace pour l’hiver et n’allait être accessible qu’en avril. Les Provinces maritimes étaient alors les seules à pouvoir offrir un renfort immédiat. Afin d’atteindre le Québec et l’Ontario, ils allaient devoir suivre la grande route de communication qui commençait dans la baie de Fundy, montait le fleuve Saint-Jean et la rivière Madawaska jusqu’au lac Témiscouata pour, ensuite, passer par le sentier du Grand-Portage jusqu’au fleuve Saint-Laurent et continuer jusqu’à Québec. La décision fut prise d’envoyer le 104e régiment à Québec. Le 5 février 1813, le commandement donna l’ordre de marcher. La première division du régiment arriva à Québec le 13 mars et la dernière arriva soit le 16 ou le 17 mars. Malheureusement, ce fut une brève période de repos pour les hommes du régiment car le commandement ordonna qu’ils reprennent leur marche jusqu’à Kingston. Les compagnies de flanc quittèrent Québec les 29 et 30 mars et arrivèrent à Kingston le 12 avril 1813. La première division du régiment arriva quatre jours plus tard, soit le 16 avril.

Le fils de William, Sands Bradley, fut nommé lieutenant au sein de l’armée britannique, mais dans le 100e régiment, non dans le 104e régiment. Après la guerre, ils acceptèrent tous deux des concessions de terre dans le Haut-Canada.

Lors d’une vente aux enchères, David a acheté le document promouvant le capitaine Bradley au grade de lieutenant en 1804. Le document venait avec une pièce en argent de cinq shillings convertie en dollars, avec un trou percé afin qu’elle puisse être portée autour du cou. Des recherches plus poussées sur la pièce de monnaie révèlent que, sur une période d’environ dix ans, les pièces marchandes de 1804 ont été surfrappées (et datées 1804) sur des pièces de huit réaux des colonies espagnoles. Ces pièces de huit réaux ont probablement été acquises au cours de conflits avec l’Espagne par des officiers britanniques qui, il semblerait, les auraient percées pour qu’elles puissent être portées autour du cou. Cette monnaie leur aurait servi d’argent pour acheter des items d’urgence ou, possiblement, pour acheter leur vie.

George III CoinGeorge III Coin Reverse

 

 

 

 

 

 

 

Selon les prix de pièces de monnaie des banques britanniques, ces pièces de monnaie auraient une valeur d’environ 250 $ aujourd’hui.

William et Sands Bradley sont enterrés au cimetière Beechwood à Ottawa.

Soumis par : David Aldus, un chercheur qui passe une grande partie de son temps à faire des recherches sur l’histoire de sa famille en Géorgie et au Canada. Il partage son temps entre Peterborough et la Floride.

 

Telephone: 1-819-776-8618 Si vous avez des commentaires ou des questions sur le fonctionnement de ce site, s'il vous plaît écrivez
Email:  

 

Rejoignez-nous 3 
 Become a Volunteer  Fre
 Donate Now Button Fre