TwitterFacebook

Reset to Default Increase size

Dead Mans Penny CopyIl y a quelques années, une tante m’a donné un certain nombre d’artefacts familiaux qui, croyait-elle, devaient m’être remis puisque je suis la plus âgée de la génération suivante. Parmi ces trésors figurait un médaillon en bronze enveloppé dans un morceau de carton plié et ciré. 

Le médaillon est appelé communément le « penny du mort ». Mesurant cinq pouces de diamètre, coulé dans le bronze et portant le symbole de Britannia aux côtés d’un lion, ce médaillon a reçu ce nom en raison de son apparence similaire à la pièce de monnaie de l’époque. Le médaillon du « penny du mort » de ma famille est l’une des 1 335 000 plaques commémoratives remises après la Première Guerre mondiale aux plus proches parents de tous les membres en service de l’Angleterre et de l’Empire qui sont morts en service pendant la guerre.

Appelé communément « plaque commémorative », le médaillon porte le nom gravé de Patrick Augustine Coady en relief dans un rectangle sous la main gauche tendue de Britannia.

Gus Coady était mon oncle. Il est né le 14 juin 1894 sur la ferme familiale de North Wiltshire, à l’Île-du-Prince-Édouard. En grandissant, lui et son plus jeune frère, mon père, s’amusaient à échanger des messages en alphabet Morse; l’un d’eux s’installait dans leur chambre à coucher et l’autre dans le grenier de la grange. Ces jeux d’enfant leur ont servi à tous les deux, puisque plus tard, Gus a obtenu un poste de télégraphiste aux Chemins de fer nationaux du Canada de Summerside jusqu’à son enrôlement dans l’armée à la fin de 1917; quant à mon père, il a occupé le poste après-guerre de chef de gare du CN en Saskatchewan.

Gus est parti en bateau pour l’Angleterre au printemps de 1918 à titre de membre de la 17e Réserve de l’infanterie canadienne (N.-É.). Il venait à peine de recevoir son congé de l’hôpital, mais il souffrait encore de fière. Arrivé en Angleterre, on l’a envoyé à l’Hôpital militaire Bramshott où son état a empiré.

Mon père, qui avait été exempté du service en raison du besoin en travailleurs agricoles a été néanmoins enrôlé peu de temps après Gus. Son bateau est arrivé à Liverpool à la fin de l’été 1918 où il a été mis en quarantaine. DMP Ring CopyLà-bas, Papa a appris que Gus était à deux doigts de la mort. Il a donc reçu la permission de visiter son frère et il a été envoyé à terre, sous escorte, pour effectuer cette visite. Il était au chevet de Gus quand ce dernier est décédé. Il a retiré une bague de l’auriculaire de Gus. Puisque tous les effets personnels de Gus devaient être envoyés à son plus proche parent officiel (mon grand-père), mon père a donc remis la bague. Elle lui a été renvoyée au Canada. La bague est maintenant en ma possession et elle figure sur la  photographie avec la plaque commémorative.

Peu après avoir reçu l’avis de décès de Gus, mon grand-père a reçu une facture pour un manteau supposément commandé par Gus avant de partir à l’étranger. La maladie de Gus l’a empêché de compléter son achat. Le vendeur demandait à être payé. Mon grand-père a refusé par principe. Traduit en justice pour cette raison, il a gagné sa cause. Ayant justifié son argument, il a marqué une pause sur les marches de l’escalier du Palais de justice de Summerside. En grande pompe, il a compté billet par billet le montant dû, l’a remis au vendeur et est parti à grandes enjambées pour attraper le prochain train de Charlottetown.

Patrick Augustine Coady est décédé le 28 août 1918. Il est enterré « là-bas » dans le cimetière Grayshott.

Envoi de Margaret Holubowich

 

Telephone: 1-819-776-8618 Si vous avez des commentaires ou des questions sur le fonctionnement de ce site, s'il vous plaît écrivez
Email:  

 

Rejoignez-nous 3 
 Become a Volunteer  Fre
 Donate Now Button Fre