TwitterFacebook

Reset to Default Increase size

Souvenirs vidéo

video memories

Avez-vous un clip vidéo qui capture un événement précieux et / ou important dans votre ancienne carrière militaire ou en association avec l'armée que vous aimeriez partager avec les autres? Si oui, s'il vous plaît transmettre à fcwm-amcg@friends-amis.org, attention: Mike Braham. Vidéos actuellement dans la collection peuvent être trouvés ICI.

Les bénévoles visitent les voutes

Events2013-1 html 42b88f54 1024x768Le 31 janvier dernier, à l’invitation de Catherine Culot, coordonnatrice des bénévoles du MCG, une trentaine de bénévoles ont visité les voutes du Musée.

Divisé en deux groups accompagnés des conservateurs Eric Fernberg et Arlene Doucette, a couvert la voute des armes ainsi que celle des tenues et insignes.  Toutes deux se sont avérées des trésors d’artefacts incroyables et intéressants. 

Les sections de la voute des armes visitée renfermait une collection de casques, dont certains avaient été donnés au Musée par la Tour de Londres et dataient du 16e siècle.

Events2013-1 html 42ec163dIl y avait aussi une grande collection d’épées variées, dont une avait été retracée jusqu’aux Plaines d’Abraham.  Des modèles et jouets militaires étaient également exposés et ont ranimés les souvenirs d’enfance de plusieurs.

La voute renferme plus de 3 000 petites armes qui couvre une grande période, des premiers mousquets à mèche jusqu’aux armes modernes, tels le fusil pour tireurs d’élite de calibre 50 utilisé par le caporal Rob Furlong pour son remarquable tir record en Afghanistan. 

Des merveilles de même calibre attendait les visiteurs dans la voute des tenues et insignes, où était exposés des uniformes de toute sorte qui couvrent l’histoire militaire canadienne dans son entier, tous conservés avec les soins de haute technologie les plus tendres.

Events2013-1 html 767a55a5Les artefacts n’étaient pas tous d’origine guerrière – un chandail de l’équipe de hockey des Flyers de l’ARC qui a remporté la médaille d’or lors des Jeux olympiques de 1948 et la robe portée par une épouse de guerre de la Deuxième Guerre mondiale figuraient parmi les uniformes militaires. 

Avec les uniformes, drapeaux, médailles et insignes, on dénombre presque 60 000 artefacts dans la voute des tenues et des insignes. Arlene estime que le Musée n’expose qu’environ 5 p. cent de sa collection, soit la moyenne des grands musées.  Elle explique toutefois que les items dans les voutes ont toutefois des rôles actifs, soit comme objets de recherche, prêtés à d’autres musées ou simplement comme « archive d’objets ».

Les visiteurs ont grandement apprécié leur visite et le fait de mieux comprendre le Musée et ses dessous, un peu comme un iceberg.  Nous remercions vivement le Musée canadien de la guerre pour cette merveilleuse opportunité. 

Témoins de l’Histoire : Les vétérans de la guerre de Corée

Le dimanche 17 février dernier, pour souligner le 60eanniversaire de l’armistice de la guerre de Corée, trois de nos vétérans de cette guerre, soit Jas Haley, Doug Meredith et Reg Redknap, ont rencontré les visiteurs de la galerie LeBreton et ont partagé avec eux leurs expériences et répondu aux questions. C’est lors d’événements comme ceux-ci que nos interprètes bénévoles peuvent tant enrichir les visites du Musée canadien de la guerre. 

Events2013-1 html 54c0cdef Events2013-1 html mbe97974 Events2013-1 html 4e2002f4

   

La Fête du patrimoine 2013

Events2013-1 html m61bc9504On fêtait la mardi 19 février dernier à Ottawa la Fête du patrimoine.  Les Amis, représentés par Mai-Yu Chan et Mike Hind, ainsi que plus de quarante autres musées et organisations patrimoniales étaient de la partie à l’Hôtel de ville d’Ottawa pour célébrer l’événement.  Le maire Jim Watson et plusieurs conseillers municipaux figuraient parmi la foule de visiteurs intéressés.  De tels événements offrent aux Amis des occasions d’expliquer et de promouvoir les réalisations de l’organisation, les opportunités d’y faire du bénévolat et ses activités.  Ce sont aussi des terres fertiles pour recruter des nouveaux membres. 

Les Amis sont allés en guerre avec Billy Bishop

Ceux qui ont pu profiter de la récente offre de billets gratuits pour la pièce de théâtre « Billy Bishop Goes to War » mise en scène par le théâtre The Gladstone à Ottawa ont été choyés.  Tel que nous l’avions annoncé dans notre bulletin de janvier, la réalisatrice de cette pièce fort louangée, Teri Loretto-Valentik, a organisé avec Ashlee Beattie, alors coordonnatrice des bénévoles pour les AMCG, d’offrir 80 billets gratuits aux Amis.  Ce musical de deux personnes, en scène du 8 au 23 février, était à la fois amusant et historiquement exact.  La carrière de Bishop (joué par Chris Ralph), d’abord cadet marginal de la MRC puis as de la Deuxième Guerre mondiale et récipiendaire de la Croix de Victoria, est décrite en histoire et lyriques enjoués (accompagné de James Caswell, narrateur et pianiste).  La scène a été décorée avec du matériel fourni par Tony Glen du MCG. Les Amis sont très reconnaissants envers Teri Loretto-Valentik pour sa grande générosité.

Rajeunissement de la galerie LeBreton

Le 14 avril dernier, le Musée canadien de la guerre a organisé une journée familiale dans la galerie LeBreton pour mettre en vedette les améliorations qui y ont été apportées, dont une meilleure disposition des artefacts et de meilleurs enseignes. 

Plusieurs activités pour les enfants étaient au programme pour la journée.  Entre autres, les enfants ont pu apprendre comment construire un char d’assaut à l’aide de blocs, comment fonctionnent les sous-marins et comment envoyer des messages avec une lampe de poche.

Events2013-1 html 16c23af4

Les interprètes bénévoles étaient de la partie pour enrichir l’expérience des nombreux visiteurs.  Les Amis ont également mis sur pied une table de recrutement pour attirer des nouveaux membres.

Events2013-1 html 2e5b5d9

Les visiteurs étaient très nombreux et heureux de leurs visites. L’événement fut tout un succès!

Déjeuner des bénévoles 2013

Le lundi 22 avril dernier, dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole 2013, la Société du Musée canadien des civilisations a organisé son déjeuner annuel dans le théâtre Barney-Danson du Musée canadien de la guerre pour remercier les bénévoles

Events2013-1 html 2e5b5d9Plus de 200 bénévoles du Musée des civilisations et du Musée de la guerre étaient présents.  Pour lancer l’événement, Mark O’Neil, président de la Société, et James Whitham, Directeur général du Musée canadien de la guerre, ont tous deux prononcé des discours de remerciement au cours desquels ils ont souligné l’importance des rôles joués par les bénévoles dans une grande gamme d’activités dans les deux musées. 

Le prochain item à l’ordre du jour était la présentation d’épinglettes pour long service aux bénévoles éligibles.  Soulignons tout particulièrement pour les bénévoles du Musée de la guerre les présentations des épinglettes suivantes pour long service :

25 ans 

  • Frank Moran 
  • Howard Mansfield
  • Nelson Langevin
  • Pamela Brunt
  • Helen Ott

20 ans

  • Jacqueline Gagnon

15 ans

  • William Smith
  • David Holmes
  • Donovan Kames Redknap
  • George Logan
  • J. Armand Haley

Quel record de service bénévole!

Events2013-1 html 228c72a4Puis un excellent déjeuner fut servi, ce qui a permis aux bénévoles des deux institutions de discuter et de partager des histoires sur leurs fonctions et institutions respectives. 

La remise de prix de présence aux chanceux dont le nom a été tiré d’un chapeau a mis fin à l’événement. 

Au nom de tous les bénévoles du Musée de la guerre, nous vous remercions de cette aimable reconnaissance et pour la belle atmosphère de l’événement. 

Foire du militaria d’Ottawa 2013

Events2013-1 html 71406c00Cette année encore les Amis du Musée canadien de la guerre avaient une table à la Foire du militaria d’Ottawa annuelle.  Cet événement était l’occasion parfaite pour les collectionneurs et les amateurs du militaria de voir et découvrir de nombreuses armes, uniformes, insignes et autres équipements militaires anciens.  Presque 200 tables avaient été préparées pour exposer, vendre et acheter ces artefacts intéressants. 

Les Amis profitent d’événements comme celui-ci pour recruter des nouveaux membres et promouvoir le beau travail de l’organisation pour appuyer le Musée canadien de la guerre.  Notre table, tenue par plusieurs volontaires, a su attirer de nombreux intéressés qui sont partis avec de l’information sur les Amis et des brochures d’adhésion.  Nous serons très intéressés de voir combien d’entre eux deviendront des nouveaux membres.  Néanmoins, cet événement demeure une bonne occasion de mettre en vedette le travail des Amis. 

Ed Storey, un membre actif des Amis, est l’un des organisateurs de cet événement annuel. 

Ils se battent comme des soldats, ils meurent comme des enfants

Le mardi 7 mai, plusieurs Amis ont pris part à une éminente assemblée au Musée canadien de la guerre du film documentaire, Fight Like Soldiers, Die Like Children.

Une réception d’accueil dans le Mess du MCG a donné le coup d’envoi à la soirée tout en permettant aux invités de rencontrer les membres de l’équipe de production et les éminents invités, dont le sénateur Roméo Dallaire. 

Le visionnement du film a eu lieu dans le théâtre Barney Danson et fut introduit par Tom Cook, le directeur des recherches du Musée.  Peter Raymond, président de White Pine Pictures et producteur du film, a ensuite remercié ceux dont la participation ont permis la production du film, dont la Société de développement de l'industrie des médias de l'Ontario, Téléfilm Canada et Rogers. 

Le directeur du film, Patrick Reed, a aussi prononcé un court discours d’introduction avant le visionnement du film. 

Events2013-1 html m1d794477Le film comme tel raconte le retour en Afrique centrale du Général Dallaire dix-huit ans après les expériences traumatisantes qu’il a subies durant le génocide rwandais.  Son retour, ainsi que le film, soulignent ses efforts de mettre fin à la pratique courante d’utiliser des enfants comme soldats (systèmes d’armement).  On estime qu’il y aurait plus d’un quart de millions enfants soldats dans le monde, surtout en Afrique. 

Events2013-1 html m1a6d86bPendant presque deux heures, les invités étaient envoûtés par le spectacle déchirant des enfants enlevés de force de leurs foyers par divers seigneurs de guerres et transformés en machines à tuer ou, dans le cas de plusieurs des filles, en esclaves sexuelles. L’impuissance des Nations Unies à prévenir cette atrocité fut notée, surtout que les pays les plus avancés ne donnent guère d’attention à ce problème.  Le film a également mis en lumière les efforts de quelques individus et organisations dévoués et liés par l’inspirant leadership de Dallaire, mais il est évident que sans efforts nationaux supplémentaires importants, leur lutte sera sans fin et probablement perdante. 

À la suite du visionnement, le sénateur Dallaire et Patrick Reed ont répondu aux questions des invités.  La dernière question de la soirée et la réponse du sénateur sont probablement celles qui ont le plus résonné.  Pour résumer, on a demandé au sénateur : « Comment convainquez-vous les Canadiens de souscrire à la cause des enfants soldats? »  « Ce ne sont que des enfants, comme nos enfants.  Il n’y a pas deux différents types d’enfants, » a-t-il répondu. 

Tank Talks… autour d’un blindé

Events2013-1 html 34c769a5Le jeudi 16 mai dernier, presque trente Amis et visiteurs du Musée se sont réunis dans la galerie LeBreton pour écouter ce qui l’on ose espérer ne sera que la première présentation d’une série de présentations données par des interprètes bénévoles sur leur champ d’expertise particulier.  Cette première présentation était intitulée « Tank Talks… autour d’un blindé » et portait sur le char d’assaut de 6 tonnes M1917, récemment restauré grâce au soutien financier et l’aide technique des AMCG. 

Le président des Amis, Doug Rowland, a donné le coup de l’envoi à la soirée avec des mots d’introduction avant de laisser le microphone à Tony Glen, directeur des collections du MCG. 

Events2013-1 html 5ad19b27L’allocution de Tony portait sur l’achat du véhicule particulier en exposition.  Il a noté que le char avait été désarmé et utilisé à Bracebridge en Ontario dans l’industrie forestière, avant de prendre le chemin pour l’Alberta où il fut remarqué pour la première fois par Jim Whitham, aujourd’hui directeur général du MCG mais travaillant alors dans un musée albertain.  Plus tard, lorsqu’il fut engagé par le MCG, Jim a été capable d’acquérir le char pour le Musée de la guerre. 

Tony a parlé des nombreuses vies qu’a croisées le char depuis son achat par le Musée : les membres des AMCG et du MCG qui ont passé des milliers d’heures à le restaurer; les membres des Amis et tout particulièrement M. Richard Thorman qui ont fait des dons pour contribuer à sa restauration; les interprètes bénévoles qui racontent chaque jour son histoire et les nombreux visiteurs de la galerie qui viennent le voir et se renseigner sur ce char historique.

Events2013-1 html m57344bf5Le major (à la retraite) Don Allen, un interprète bénévole des Amis, a ensuite donné une présentation enjouée sur l’histoire du char qui a mené à sa mise en service dans l’Armée canadienne.  Il a traité de la mise en service sur les champs de bataille des « Land Ships » britanniques en 1916, qui fut suivie par les « chars d’assaut » français une année plus tard. 

Ces premières tentatives de sortir de l’impasse des guerres de tranchées ne ressemblaient guère aux chars d’assaut modernes.  Ce n’est qu’avec l’introduction du Modèle FT 1917, un char léger français fabriqué par Renault, que la conception du char d’assaut futur commence à se dessiner.  Bien que lent, petit et mécaniquement peu fiable, le Renault était doté d’une tourelle centrale tournante; le conducteur était assis à l’avant et le commandant avec un poste central dans la tourelle et le moteur était placé à l’arrière. 

Events2013-1 html m4308503cLes Américains achetèrent plusieurs chars Renault vers la fin de la guerre et, sous licence, commencèrent à manufacturer leur propre version, qui serait connue sous l’appellation de Six Ton Special Tractor M1917.  Au début de l’année 1940, l’Armée canadienne cherche désespérément à acquérir ses propres chars pour fins d’entraînement.  L’Armée en achète quelques centaines des États-Unis, mais sous prétexte qu’ils sont de la ferraille pour contourner la neutralité des Américains.  Le spécimen dans la galerie LeBreton est un de ces chars manufacturés par les Américains. 

À la fin de l’exposé informatif de Don, il a donné à l’auditoire intéressé une description pratico-pratique du char dans la galerie. 

Session d’information sur l’exposition Paix

Events2013-1 html m180381d5Du 31 mai 2013 au 5 janvier 2013, le Musée canadien de la guerre présentera une exposition spéciale dans la galerie Lieutenant-colonel-John-McCrae.  Paix – L’expositionexplorera les moyens utilisés par les Canadiens pour agir afin d’amener la paix dans le monde.  Plus de 300 artefacts uniques et importants, couvrant douze épisodes historiques, seront en vedette pour encourager les visiteurs à y ajouter leurs propres voix. 

Le Musée canadien de la guerre a organisé le 22 mai 2013 une session d’information sur cette nouvelle exposition à l’intention des interprètes bénévoles disponibles.  Durant la séance, la DrAmber Lloydlangston, la conservatrice de cette exposition, a décrit le but et le contenu de l’exposition et souligné que l’exposition convient et fait appel à un public de tous âges.  C’était une bonne occasion pour les interprètes bénévoles, dont plusieurs pourraient être appelés à aider à interpréter l’exposition, de poser des questions et de discuter de l’exposition avec la conservatrice.

Des séances comme celles-ci sont très importantes pour que les interprètes bénévoles puissent bien connaître non seulement les expositions présentées par le Musée et leur contenu, mais le message que le Musée cherche à communiquer. Events2013-1 html 6f6d96dd

La Bibliothèque vivante

Le 9 juin, au Musée canadien de la guerre, 26 personnes originaires de la région de la capitale nationale se sont portées volontaires pour incarner un des « livres » de la Bibliothèque vivante de 2013. L’événement s’intitulait, avec raison, Histoires de paix puisqu’il avait lieu peu de temps après la semaine inaugurale de Paix, une exposition spéciale. Les visiteurs pouvaient emprunter un livre, tout comme ils peuvent le faire dans une bibliothèque publique, et ensuite avoir une conversation de 20 minutes pour en apprendre davantage sur l’expérience particulière, en ce qui regarde la paix, de la personne qui incarnait ce livre vivant.

Events2013-1 html m3d393486Une bibliothèque vivante offre, aux membres du public, une occasion passionnante de rencontrer des gens, seul à seul, afin que ces derniers puissent partager leur vécu, leur savoir et leurs histoires. Le concept a vu le jour au Danemark en 2000, mais il est maintenant répandu mondialement. L’année dernière, la Bibliothèque vivante du Musée de la guerre a attiré plus de 150 participants et l’événement a reçu le Prix d’histoire du Gouverneur général  pour l’excellence dans les musées : Histoire vivante!

Parmi les livres vivants de cette année, on comptait un certain nombre d’Amis. John Anderson a parlé de son implication, depuis 40 ans, dans la recherche et le développement de la défense canadienne.  Le lieutenant-général à la retraite, Richard Everaire, s’est entretenu de sa carrière militaire de 42 ans. Marcel Lavigne a partagé ses expériences en tant que soldat des Nations Unies  lors d’une mission au Moyen-Orient, en 1974. Adam Leclerc a raconté ses expériences en Afghanistan, où il formait, en tant que policier militaire, les troupes afghanes dans le but des les aider à faire face aux problèmes de sécurité. Enfin, Doug Rowland a relaté ses expériences comme député parlementaire et porte-parole en matière de défense nationale qui s’est rendu au Vietnam pendant la période de 1972-1973 afin d’évaluer la situation, et en Iraq, dans le but d’occuper une place au sein d’une équipe de surveillants pour les élections, en 2005 et en 2010.

Events2013-1 html m15599914Events2013-1 html 347953a1Si l’on compare l’événement de cette année à celui de l’année dernière, qui avait été si bien réussi, on peut dire que moins de gens de l’auditoire présent ont emprunté un livre vivant. Cela s’explique sans doute par le fait que l’événement, cette année, s’est tenu sans la participation de la Bibliothèque publique d’Ottawa, qui a préféré tenir sa propre bibliothèque vivante plus tôt dans l’année. La couverture médiatique n’a pas été aussi importante et cela a occasionné une baisse de la sensibilisation du public. Néanmoins, il reste que les 77 individus, qui ont tous « lu » en moyenne 2 livres et demi, étaient très satisfaits de leur expérience.

La Journée du colonel By 2013

En 1826, le lieutenant-colonel John By, ingénieur royal britannique, est envoyé dans le Haut-Canada pour superviser les travaux de construction du canal Rideau. Il fait construire trois casernes pour loger ses soldats sur la colline qui domine la future entrée du canal. Le village qui en résulte, nommé Bytown en son honneur, devient la Ville d’Ottawa telle que nous la connaissons aujourd’hui. Pendant six ans, le colonel By et plus de 2 000 ouvriers diligents affrontent des défis importants pour construire le canal Rideau, reconnu comme une merveille d’ingénierie et un atout stratégique précieux pour la navigation.

En 1995, le Conseil des organismes du patrimoine d’Ottawa (COPO) établit la Journée du colonel By par reconnaissance pour cette remarquable réalisation, ainsi que pour célébrer la richesse de l’histoire de la Ville d’Ottawa et créer un événement festif annuel commémorant une histoire vivante qui crée des liens entre les générations passées et présentes. Cette journée marque également l’anniversaire du colonel By.

Cette année, le 5 août, les Amis du Musée canadien de la guerre ont célébré cet événement pour la première fois, avec environ trente autres organismes patrimoniaux locaux. Le soleil ne faisait qu’ajouter au magnifique décor des écluses d’Ottawa près du Château Laurier.

Ici, nous voyons Doug Rowland, Président des Amis du Musée canadien de la guerre, à la table de Larry Capstick et Phylis Reading.Events2013-1 html 7fa91628

Spectacle aérien des Ailes d’époque du Canada 2013

Le spectacle aérien annuel des Ailes d’époque s’est tenu à l’aéroport de Gatineau pendant la fin de semaine du 14 et 15 septembre.  Le point central de l’événement était l’exposition au sol et la démonstration en vol des aéronefs de la Seconde Guerre mondiale superbement restaurés par les bénévoles des Ailes d’époque du Canada, une organisation sans but lucratif.

Parmi les avions qui étaient présentés au public dans le cadre de l’exposition, à la fois au sol et dans les airs, on trouvait un Avro Lancaster (le seul qui soit en état de vol en Amérique du Nord) du “Canadian Warplane Heritage Museum” de Hamilton, un Supermarine Spitfire, un Mustang de la compagnie North American Aviation, un Curtiss P-40 Kittyhawk/Tomahawk, un Chance Vought Corsair, deux Westland Lysander, un avion biplan Antonov An-2, un Consolidated Catalina et un North American B-25 Mitchell. Il y avait aussi plusieurs autres avions d’époque éparpillés un peu partout sur le site de l’événement.

Events2013-1 html 171f67d5 Events2013-1 html 2f5b1d8f Events2013-1 html 6a4a92ff
Events2013-1 html m64d0b855 Events2013-1 html 4c6cef1d Events2013-1 html mbda416b

Au nombre des avions un peu plus modernes, on pouvait trouver un Canadair F-86 Sabre qui arborait les couleurs légendaires des Golden Hawks, un Lockheed C-113J Hercules, un hélicoptère Boeing Chinook, un McDonnell Douglas CF-18 et un avion d’entraînement Alpha Jet.

Events2013-1 html m39d3fa3d Events2013-1 html m6bbe055f Events2013-1 html 23250af

Les gens qui se trouvaient dans la foule nombreuse ont pu assister à des défilés aériens impressionnants qui mettaient en vedette les avions d’époque, dont le Antonov qui laissait tomber des marchandises avec des parachutes et le Airbus CC-150 Polaris qui effectuait une simulation de ravitaillement en vol au cours de laquelle il devait ravitailler en carburant deux CF-18.

L’organisation des Amis du Musée canadien de la guerre était représentée pour la première fois lors de l’événement de cette année. Une table, près de laquelle étaient exposés deux véhicules du Musée canadien de la guerre (un Lynx Scout Car et un Universal Carrier), avait été montée par un groupe de bénévoles, sous la direction de Larry Capstick, qui est le président du comité des événements, et les visiteurs pouvaient s’arrêter à la table pour en apprendre davantage sur ce que fait l’organisation des Amis.

Parmi les bénévoles présents pendant l’événement, on comptait, en plus de Larry Capstick, Don Allen, Bill Aikman, Phyllis Reading, Herb Davis, Gordon Foster, Mai-yu Chan, Denis Feldman, Mike Braham et Doug Rowland. Les photographies suivantes montrent certains d’entre eux en action.

Events2013-1 html 20d0fc8d Events2013-1 html 505bdbc4 Events2013-1 html 520feba0
Events2013-1 html 45829a4f Events2013-1 html c00d4e6 Events2013-1 html mf68afe6
Events2013-1 html 5b9771b3 Events2013-1 html m75f93096 Events2013-1 html m3fc72a09

Les sergents-majors du COIC en visite au MCG

Le 23 octobre, un groupe de militaires a tenu une journée d’activités au Musée canadien de la guerre. Sous la direction d’un de nos Amis, Ed Storey, les sergents-majors du Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC) se sont rencontrés au MCG dans le cadre d’une journée de perfectionnement professionnel.

 

sergeantsLe président de l’organisation des Amis, Doug Rowland, s’est adressé au groupe avant le dîner. Puis, en après-midi, les sergents-majors ont eu droit à une visite guidée bien spéciale qui portait principalement sur l’architecture du musée et sur l’audace de la conception architecturale de Raymond Moriyama, comme en témoignent la salle du Souvenir et la salle de la Régénération. Ils ont également eu l’occasion de parler de la collection d’art militaire du musée et en particulier, de l’œuvre de Walter Allward et du monument commémoratif canadien de Vimy. L’échange de multiples anecdotes, questions et commentaires a eu pour effet que la visite était animée et instructive. Les participants ont fait observer que même si plusieurs d’entre eux étaient déjà venus au musée à plus d’une reprise, ils n’avaient jamais visité certains endroits et ils n’avaient pas pris conscience de l’importance que ces endroits revêtaient pour le musée et un de ses principes fondateurs, qui est de commémorer les sacrifices des hommes et des femmes dans toute l’histoire du Canada.

Foire du militaria 2013

militariaPour continuer la tradition des deux dernières années, les Amis du Musée canadien de la guerre avaient une table à l’événement annuel, la Foire du militaria d’Ottawa, tenu le 26 octobre. Les objets commémoratifs militaires qui y sont présentés attirent une grande foule, ce qui offre aux Amis une occasion de promouvoir l’organisme et de recruter de nouveaux membres. Ici, nous voyons Rob Collins et Gordon Foster, deux membres des Amis, en train d’échanger avec un membre potentiel.

Prendre un repas en compagnie d’un ancien combattant

La soirée Prendre un repas en compagnie d’un ancien combattant qui a eu lieu le dimanche 20 octobre a encore une fois connu tout un succès, si l’on en juge par les commentaires des anciens combattants et des convives. À tous les ans, les anciens combattants disent beaucoup apprécier la reconnaissance qu’on leur témoigne lors de cette soirée. L’orateur de cette année était le sergent Bjarne Nielsen et son discours portait sur les blessures qu’il a subies en Afghanistan, son rétablissement et le travail qu’il effectue maintenant pour le programme Sans limites des Forces armées canadiennes. Bjarne Nielsen a dit, par la suite, qu’il était bien content d’avoir eu la chance de raconter son histoire et qu’il pensait que le repas était une merveilleuse manière de combler le fossé qui existe entre les différentes générations d’anciens combattants.

Pas loin de 100 personnes étaient présentes au repas qui se tenait au Tudor Hall et comme toujours, Carol Anne Meehan était excellente dans son rôle de maître des cérémonies. Nous avons rendu hommage à 45 anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale, de la guerre de Corée, des diverses missions de maintien de la paix ainsi que des opérations militaires en Afghanistan et certains d’entre eux étaient accompagnés de leur conjoint ou de leur conjointe. Nous croyons qu’il est très important d’inclure les conjoints dans les soirées de ce genre et de souligner la place qu’ils occupent au sein de la grande famille militaire.

Journée de reconnaissance des vétérans au centre commercial Billings Bridge

MeetAVeteran1Gary Furrie, Phyllis Reading et Stephen DunneLa Journée de reconnaissance des vétérans de cette année, qui s’est tenue au centre commercial Billings Bridge, a encore une fois connu un grand succès. La participation en grand nombre des vétérans, des membres du public et de plusieurs enfants a fait en sorte que la journée était des plus agréables. Les Amis du Musée canadien de la guerre avaient deux tables et ils prenaient part à l’événement avec plusieurs représentants d’autres organisations de vétérans qui étaient présents pour amorcer un dialogue avec le public. La salle de lecture des Amis, sous la direction de Stephen Dunne, a fait des bonnes affaires et les chiffres des ventes étaient supérieurs aux attentes. Les membres du comité des événements se trouvaient près de l’entrée du magasin Target, ce qui a fait en sorte que les occasions de rencontrer les personnes qui faisaient des courses ou qui étaient venues pour l’événement étaient fort nombreuses. Marilyn Minnes s’est jointe à Larry Capstick pour l’occasion et tous les deux ont été surpris de constater à quel point la journée était passée rapidement. Le ministère des Anciens combattants a fourni un repas gratuit aux Amis et il s’est assuré que ces derniers ne manquaient de rien.

Un des points forts de la journée était la chance de parler avec des gens qui s’intéressaient à l’organisation des Amis et des gens aussi qui souhaitaient tout simplement partager leurs expériences et l’importance que ce genre d’événements a pour eux. Par moments, les échanges étaient chargés d’émotions. Beaucoup de brochures, de copies des vieux exemplaires du Flambeau et certaines des fiches d’information des AMCG ont été distribuées. Avec un peu de chance, quelques personnes penseront peut-être à se joindre à l’organisation des Amis ou à faire un don, mais si non, elles sauront au moins qui nous sommes.

Un gros merci à Marie-Josée Tremblay, une administratrice des AMCG, pour son aide avec la coordination de l’événement.

Le jour du Souvenir au Musée canadien de la guerre

Le public et quelques anciens combattants ont assisté à des cérémonies et des activités organisées pour le jour du Souvenir au Musée canadien de la guerre. Une cérémonie a eu lieu dans la galerie LeBreton, lors de laquelle le chœur Les Choristes, de London, en Ontario, et le chœur de l’Académie Jeanne d’Arc, d’Ottawa, se sont produits. Comme les années passées, la principale attraction était la Tombe du Soldat inconnu dans la Salle du Souvenir. Les visiteurs sont venus y laisser des coquelicots et offrir un moment de silence.

Remem1Une foule dans la galerie LeBreton Remem2Jerry Bowen partage quelques souvenirs Remem3Frank Lucano réfléchit

           

La Mère de la Croix d’argent de 2013–2014

Gordon Moore, le président national de la Légion royale canadienne, a donné à Niki Psiharis le titre de Mère nationale décorée de la Croix d’argent pour l’année 2013–2014.

SilverCrossMotherMme Psiharis vie à Laval, au Québec. Elle est la sixième mère du Québec à obtenir le titre de Mère nationale décorée de la Croix d’argent depuis l’instauration de cette tradition par la Légion royale canadienne il y a plus de soixante ans.

Le plus jeune fils de Mme Psiharis, le sergent Chris Karigiannis, a été tué lorsque son véhicule a été touché par un engin explosif improvisé, à environ 40 km à l’ouest de la ville de Kandahar, en Afghanistan, le 20 juin 2007. Il est mort moins de deux mois avant son retour prévu en aout 2007.

À titre de Mère nationale décorée de la Croix d’argent, Mme Psiharis a déposé une couronne au pied du Monument commémoratif de guerre du Canada le 11 novembre 2013 au nom de toutes les mères dont un enfant est mort au combat ou dans l’exercice de leurs fonctions.

Les deux autres fils de Mme Psiharis, Peter et Spiro, ont aussi assisté à la cérémonie. Son époux, Anastasios Karigiannis, est décédé en 1990.

En reconnaissance de sa nomination, Mme Psiharis a été nommée membre honoraire des Amis du Musée canadien de la guerre, et le président des Amis, Douglas Rowland, lui a remis une plaque. Voici les paroles de M. Rowland pendant la remise : « Mme Psiharis, Nous aimerions souligner le sacrifice personnel que vous avez fait pour notre pays. Vous représentez avec grâce et dignité toutes les femmes du Canada, et leurs familles, dont un enfant est mort au service du Canada. Les Amis du Musée canadien de la guerre seraient reconnaissants et touchés si vous acceptiez le statut de membre honoraire dans notre organisme, associé en permanence à ce magnifique musée.

Nous comprenons assez bien votre perte. Nous vous remercions de servir votre pays en occupant le rôle extrêmement important et hautement symbolique de la Mère de la Croix d’argent.

Je suis certain que le sergent Karigiannis est fier. »

Diner des Amis

Le Lundi 18 novembre, plus de 40 Amis se sont rendus à la filiale 632 de la Légion royale canadienne à Orléans pour diner. Ce diner, organisé par notre président, Doug Rowland, et le président de notre comité des activités, Larry Capstick, offrait une atmosphère conviviale, idéale pour rencontrer d’autres Amis, remettre un prix et écouter une intéressante présentation.

La filiale 632 de la Légion royale canadienne est située dans un établissement moderne et bien aménagé où les participants ont dégusté un repas succulent. Cet établissement s’est avéré être un lieu parfait pour l’événement. Après le diner, Larry Capstick a invité Don Allen, le gagnant du prix Bénévole de l’année 2011, à venir annoncer le gagnant du prix de 2012 : Mike Braham. Don a rempli son rôle avec éloquence, et Mike a modestement accepté ses gentilles remarques. Mark O’Neil, le président-directeur général de la Société du Musée canadien des civilisations, a ensuite remis une plaque à Mike.

Mark a ensuite donné une intéressante présentation sur la transformation du Musée canadien des civilisations, qui deviendra le Musée canadien de l’histoire. Ce nouveau musée offrira aux Canadiens un récit beaucoup plus complet de leur histoire, du début à aujourd’hui. Pendant sa présentation, M. O’Neil a présenté ses hommages aux Amis et a souligné leurs importantes contributions au développement du Musée canadien de la guerre.

  

Après le diner, tous ont dit souhaiter que ce genre d’événement ait lieu régulièrement afin d’offrir l’occasion de rencontrer d’autres Amis et de parler d’actualité.

5e Match annuel de hockey pour les écoliers

Le mardi 19 novembre, l’Ottawa Sports and Entertainment Group a tenu le 5ematch annuel de hockey pour les écoliers au Centre Canadian Tire. Plus de 12 000 écoliers de tous les quartiers d’Ottawa ont assisté au match opposant les 67 d’Ottawa aux Bulls de Belleville, deux équipes de la Ligue de hockey junior majeur de l'Ontario.

Le thème de cette année était le jour du Souvenir et le Musée canadien de la guerre ainsi que les Amis du Musée canadien de la guerre ont été invités à participer. Dr. Marvin Blauer et Mike Braham, tous les deux membres de l’organisation des Amis, ont monté des tables pour offrir des informations à la fois sur le MCG et les AMCG. Bien que l’événement n’offrait pas des occasions de recrutement pour les Amis, il reste que c’était une excellente occasion de sensibiliser les enfants sur la signification du jour du Souvenir et des les renseigner aussi sur les rôles complémentaires du Musée canadien de la guerre et des Amis. Un grand nombre de jeunes, accompagnés de leurs enseignants, se sont arrêtés aux tables pour jaser un peu et pour recueillir de l’information sur les deux organisations.

 

Hockey1Mike Braham Hockey2Ils sont venus dans des autobus en grande abondance Hockey3Marvin Blauer

                          

                                 

 

Telephone: 1-819-776-8618 Si vous avez des commentaires ou des questions sur le fonctionnement de ce site, s'il vous plaît écrivez
Email: fcwm-amcg@friends-amis.org  webmaster@friends-amis.org

 

Rejoignez-nous 3 
 Become a Volunteer  Fre
 Donate Now Button Fre